Aérostier pour Laurent Charbonnier depuis 2016

On pourrait penser que c’est notre proximité avec le Domaine de Chambord qui explique notre présence dans l'équipe de Laurent Charbonnier pour son film « Chambord » (sortie nationale le 2 octobre 2019). En effet, nous habitons tous les deux à moins de 15 minutes de ce chef d’œuvre de la Renaissance !

Alors oui, c’est sans doute un peu parce que nous sommes voisins que certains plans devant être tournés depuis une montgolfière l’ont été avec la nôtre, Mickaël aux commandes comme toujours.

Mais ce n’est pas en tant que voisins que nous nous sommes rencontrés, non. C’est par l’intermédiaire du Parc naturel régional du Perche, à 130 kilomètres de là, un autre secteur de vol que Mickaël Dubois connaît bien. C’était en 2016. Laurent Charbonnier démarrait alors le tournage de documentaires naturalistes pour Ushuaïa TV, une série de 8 films de 52 minutes. Dans ce cadre, nous avons volé avec lui dans trois parcs naturels : le Perche, la Brenne et la Forêt d'Orient.


Le moyen d’être au plus près de la canopée


Aérostier pour Laurent Charbonnier depuis 2016

Drone et montgolfière sont les deux modes de déplacement utilisés pour les prises de vues aériennes, et la seconde particulièrement pour les vues d’ensemble qui, à l’écran, donnent au spectateur cette impression de se déplacer comme un oiseau. Au ras d’un plan d’eau comme quand nous avons survolé le lac de la forêt d’Orient, ou au-dessus de la canopée au survol des forêts.

« Pour ce type d’images, c’est le mode de déplacement aérien le plus adapté, précise Laurent Charbonnier qui aime particulièrement ce contact quasi-tactile quand la nacelle survole de quelques centimètres les feuillages. A la différence du drone, configuré pour éviter les obstacles, la montgolfière permet de glisser littéralement sur la cime des arbres. »

La contrainte, pour l’aérostier, c'est d’être synchro avec la caméra et la prise de son, notamment pour les documentaires. Pas question d'actionner les brûleurs quand le preneur de son enregistre ! Cette synchronisation pour les besoins de l’image, entre le son et le déplacement, demande beaucoup de concentration sur les actions de chacun.

Pour le film « Chambord », s’agissant davantage de prise d’image, la contrainte était moindre, mais la précision du déplacement tout autant.




Aérostier pour Laurent Charbonnier depuis 2016

Nous partageons la même passion pour cet écrin forestier de 5000 hectares. Le domaine est un site préservé et fascinant pour les amoureux de la nature, ses paysages, la faune qui s'y déploie. Laurent Charbonnier, cet amoureux des animaux (clin d’œil à son film "Les animaux amoureux", César du meilleur film documentaire en 2007), en connaît tous les secrets.

Pour nous, aérostiers, chaque vol au-dessus du domaine est un émerveillement sans cesse renouvelé. Pour le film, nous l'avons découvert autrement. Ainsi, le survol de ce nid de balbuzard pêcheur repéré par l’œil averti de Laurent Charbonnier. Un moment extraordinaire, inoubliable ! Ce superbe oiseau niché à la cime des arbres fut à peine dérangé par le passage du ballon. Il s'éloigna quelque moment après avoir déposé son poisson avant de revenir se percher dans son nid, la montgolfière passée.

Pour « Chambord », trois vols ont été réalisés entre 2017 et 2018 pour recueillir des images illustrant le cycle des saisons. Le premier permit de faire des images après un décollage depuis le "fer à cheval" face au château. Le dernier s’est déroulé à l’automne 2018, soit à peine un an avant la sortie du film.

Voler dans le sillage de Laurent Charbonnier




Aérostier pour Laurent Charbonnier depuis 2016

Un matin d'avril, au lever du soleil, c'est au cœur du parc que la montgolfière s'est élevée. A son bord, Mathilde, monteuse des films de Laurent, Martine, sa célèbre preneuse de sons, Laurent, caméra bien calée sur le rebord de la nacelle, prêt à saisir l'ambiance exceptionnelle de cette aurore au moment où la nature s'éveille. Pour tous ceux qui ont déjà vu le film, rappelez-vous les toutes premières secondes, celles qui évoquent l'aube de l'histoire du château de Chambord... ce sont les images tournées en montgolfière ce matin-là qui donnent cette formidable ambiance et nous plongent au cœur de la Sologne et sa nature préservée.