A comme … Aérostier, Aéronaute

Titre de « noblesse » du pilote de montgolfière. Le mot, avec sa consonnance un peu rétro, évoque une période un peu mythique, idéalisée, celle des débuts de la conquête du ciel. Pourtant, les précurseurs y affrontaient de terribles dangers, comme l’ivresse de l’altitude … ou la bêtise humaine : au 1er atterrissage du 1er ballon à l’hydrogène de J.A. Charles en 1783, les habitants effrayés par ce monstre fumant l’attaquent à coup de fourches et de bâtons ! (hasard de l’histoire : c’était à Gonesse, où le Concorde s’est crashé en 2000).

Aérostier me fait penser à la figure de Nadar et celle de St Exupéry : des aventuriers, des originaux, des audacieux, des poètes.

Aéronaute m’inspire un parallèle avec la conquête spatiale, Gagarine, Armstrong.

Personnellement, je préfère le terme aérostier, car il y a moins de technologie derrière ce mot. Aérostier, tout comme postier, c’est la tranquillité, la légèreté, l’échappée, comme M. Hulot sur son vélo …

-->
Nos passagers racontent...

Un indépendant passionné loin des stéréotypes d'accueil pour touristes. Pro, franc, vrai. Une qualité de vol parfaite avec le partage de la vue, l'histoire survolée et l'explication de la technique. Ludique et passionnant en plus d'un contact sympathique. De plus, rassurant pour le passager un peu angoissé que j'étais. Une mention spéciale à son collègue qui suivait le vol depuis le véhicule avec une carte d'état major afin de nous récupérer. Il me tarde de recommencer.

Didier33 Avis TripAdvisor - Eté 2017